Peak, l’épidémie de Coronavirus et les marchés

Peak, l’épidémie de Coronavirus et les marchés

Ajustement des processus d’affaire

Au bureau mère de Peak

Peak vient de faire l’annonce d’un ajustement de ses processus d’affaire durant l’épidémie du Coronavirus. Nous trouvions important de vous en faire part pour vous assurer que nous restons présents et actifs durant cette période.

Les employés de Peak ont tous été mis en télétravail pour éviter la contagion et permettre la continuité des bonnes opérations. Cela veut dire que les départements gérant les transactions que vous nous demandez reste pleinement fonctionnel et que les délais seront respectés.

Dans notre relation avec vous

Pour respecter les directives gouvernementales, nous avons annulé toutes nos rencontres en personne avec vous ainsi qu’avec les compagnies de fonds. Nous estimons qu’il ne serait pas responsable de notre part de continuer à rencontrer un nombre élevé de personnes en pleine période de confinement.

Nous restons par contre disponible en tout temps par courriel et téléphone pour faire le suivi de vos placements avec vous. Avec les moyens technologiques actuels, nous sommes capables de faire des appels conférences avec vous et de prendre vos commandes de transactions à distance.

Dès que la situation le permettra, nous recommencerons notre planification des rencontres comme nous le faisions avant.

Report de notre activité vins et fromages

Notre fameuse soirée remerciement sous forme de vins et fromages devait avoir lieu à la fin d’avril. Nous étions sur le point de vous faire parvenir les invitations et nous avions revu la formule pour avoir un conférencier différent des années passées.

Vu les circonstances, nous l’avons exceptionnellement repoussé au mois de septembre. Nous allons par contre garder notre nouveau conférencier comme prévu. Nous vous confirmerons la nouvelle date dès que les derniers détails seront fixés.

Forte volatilité sur les marchés

Le prix du pétrole à la baisse

Tel que vous avez du le constater à la pompe, le prix du pétrole a fortement chuté suite à la guerre commerciale que l’Arabie Saoudite et la Russie ont lancé. Cela a entraîné la chute du prix du baril de pétrole et l’économie mondiale à la baisse.

Les différents analystes s’attendent à ce que le prix du pétrole continue de chuter sur le prochain trimestre avant de se stabiliser et de remonter tranquillement. Inévitablement, un ménage va être fait dans les compagnies pétrolières, particulièrement dans les petites compagnies ou celle qui étaient déjà en difficultés. Une vague de fermeture ou de rachat devrait s’opérer dans les prochaines semaines avant de voir le prix du baril remonter.

L’économie mondiale en quarantaine

Avec les fermetures des frontières à travers le monde, les pays et villes en quarantaine, toute l’économie mondiale est en ralentissement. Les différentes banques centrales ont diminué leur taux et ont annoncé l’injection de liquidité pour soutenir l’économie et éviter une récession.

Il faut s’attendre à ce que les marchés continuent à baisser ou à faire du surplace au cours des prochaines semaines avant d’avoir une reprise à la hausse. Les compagnies de fonds prévoient des rendements positifs sur un horizon de six à douze mois, preuve d’un certain optimiste face à la situation.

Profitez des opportunités qui se présentent

Faire le ménage dans vos placements

Avec cette baisse du marché, c’est un bon moment pour évaluer vos placements et faire des ajustements dans les comptes non-enregistrés. En agissant dans les prochaines semaines, nous serons capables de diminuer ou annuler votre gain en capital et repositionner plus facilement votre portefeuille sans avoir une lourde facture fiscale.

Investir de manière systématique

Le meilleur moyen de se protéger de la volatilité est d’investir de manière systématique tout au long de l’année. Nous sommes capables de mettre en place des prélèvements à chaque semaine, aux deux semaines ou au mois. En faisant cela, nous diminuons notre moyenne d’achat et augmentons notre rendement total.

Durant la période de septembre 2007 à septembre 2009, une personne qui investissait à tous les mois vis à vis de quelqu’un qui avait investi en une seule fois avait un actif supérieur de 15,5%.

Garder la tête froide et vaincre ses peurs

Il est facile de se laisser guider par ses émotions. Or, cela peut causer des ravages dans n’importe quel portefeuille. Souvent, le meilleur et le pire moment pour investir se révèlent à l’opposé de ce que dictent les émotions.

Par le passé, les investisseurs ont eu bien des raisons de s’inquiéter de la volatilité. Il peut effectivement y avoir des motifs de s’abstenir d’investir à court terme. Cependant, maintenir une perspective à longue échéance peut s’avérer avantageux, car au fil du temps, les marchés se reprennent et progressent.

Nous sommes là pour vous

Encore une fois, nous tenons à vous rappeler que nous sommes là pour vous. Si vous avez des questions, des doutes ou que vous voulez discuter d’une stratégie d’investissement, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Il nous fera plaisir de répondre à vos questions par téléphone, courriel ou vidéo conférence avant de pouvoir reprendre nos rencontres en personne.

À propos de l’auteur

admin administrator